Vincent Brévart
Vincent Brévart

Accueil

Maladie de Huntington

Logiciels
Belote

Bridge

Président

Whist

Hors Windows
Mac OS X

Linux

Informations utiles
Règles du jeu

Questions fréquentes

Battage des cartes

Coin Animateurs

Haut de la page

 

  Questions fréquentes

  Sommaire / Pourquoi ne peut-on pas jouer avec Bel Atout en réseau ?

Page précédente  
Pourquoi ne peut-on pas jouer avec Bel Atout en réseau ?
__________
Bas de la page

Pour répondre à la question, je suis un peu obligé de clarifier des choses qui semblent très confuses dans la tête de certains utilisateurs. Je reçois de plus en plus de messages du type "Merci, je joue très souvent sur votre site". Mais non, on ne joue pas sur mon site. Sur mon site, on télécharge un logiciel, un programme, qu'on installe ensuite sur son ordinateur. Et une fois le logiciel installé, même si on n'est pas connecté, même si on ne vient pas sur mon site, on peut lancer le logiciel depuis son bureau et jouer autant de temps qu'on veut. On n'est plus jamais en relation avec mon site.

L'informatique dans les nuages... et nous avec !

Ces messages sont donc un peu inquiétants. Ils témoignent du fait que les nouveaux utilisateurs d'aujourd'hui, qui sont en général connectés dès l'allumage de leur ordinateur, ne font plus la différence entre le fait d'être connectés et non connectés. Tout se mélange, la tablette, le téléphone mobile, l'ordinateur, nos données personnelles qui sont là, ou ailleurs, on ne sait plus. Certains ne savent même pas ce qu'est un disque dur. C'est le flou, la brume, et avec l'informatique dans les nuages - cette sauvegarde de nos données sur un serveur distant - ça va être l'apothéose. On s'éloigne de plus en plus de l'ordinateur personnel (le PC) pour aller vers le terminal d'ordinateur, la Web TV, l'écran interactif. Vive le progrès !

Il y a déjà des logiciels gratuits de traitement de texte ou autre, qui ne sont gratuits que parce qu'ils nous envoient des publicités. Gageons qu'un jour prochain nous serons tranquillement en train d'écrire une lettre sur notre... terminal (il faudra plutôt l'appeler comme cela), et que l'écran s'effacera soudain pour laisser passer une petite publicité d'une quinzaine de secondes. Et puis, hop, on repartira sur notre travail d'écriture.

Alors, quand on me demande si on ne pourrait pas jouer avec Bel Atout en réseau, je me demande si les gens ont bien conscience de ce qu'ils demandent, et s'ils analysent correctement ce qu'ils perdraient à jouer en réseau.

Haut de la page
Le jeu contre l'ordinateur : une espèce en voie de disparition

Le jeu en réseau attire, c'est sûr. Si on commençait seulement aujourd'hui à écrire des jeux de cartes pour jouer sur ordinateur, ce serait certainement des jeux en réseau, pour faire jouer les internautes les uns contre les autres. Mais pas pour jouer contre l'ordinateur. Pourtant, il y a encore un grand nombre de joueurs qui n'aiment pas le jeu en réseau, et qui lui préfèrent le jeu contre l'ordinateur, si son intelligence artificielle est d'un niveau suffisant. Je reçois de nombreux messages dans ce sens, et même des demandes pour créer d'autres jeux, afin de recourir le moins possible aux sites de jeux.

Etant donc probablement un des derniers développeurs de ces jeux contre l'ordinateur, je me dois, pour tenter de préserver l'espèce, d'analyser ce qui plaît au public dans ce mode de jeu. Voici une liste d'avantages qu'on peut trouver dans le jeu contre l'ordinateur :

  • Une fois le logiciel installé, on peut y jouer à sa guise, sans aucune limite de temps.
  • On joue sans être surveillé par un site qui pourrait récolter des données nous concernant et nous envoyer des publicités pendant et après.
  • On joue sans le regard d'autres joueurs, et sans risque de recevoir leurs réflexions désagréables. C'est idéal pour s'initier et s'entraîner.
  • On joue contre et avec des joueurs machine qui sont d'un niveau constant, contrairement aux joueurs rencontrés sur un réseau.
  • Les joueurs machine ne se déconnectent pas subitement, comme en réseau. Ils font continuellement preuve d'un grand intérêt pour le jeu et d'une attention maximale.
  • On joue au rythme que l'on veut. Rapidement si la donne est peu intéressante. Très lentement si on a besoin de réfléchir.
  • On peut revoir les donnes, étudier d'autres lignes de jeu, et comprendre ce qui s'est passé. C'est la meilleure façon de progresser.
  • On peut comparer son jeu à celui de l'ordinateur, connaître sa vision des mains et l'explication de ses décisions.
  • On peut interrompre une partie et la reprendre plus tard.
  • On peut mémoriser ses statistiques de victoires et se comparer à d'autres utilisateurs par les différents pourcentages de gain.
  • On peut vérifier par les statistiques que les joueurs machine ne trichent pas (ce qu'il n'est pas possible de faire avec des joueurs en réseau).
Cela fait beaucoup de points positifs, si on y regarde bien. Tous ces avantages disparaîtront le jour où des programmes comme Bel Atout ne pourront plus être adaptés sur les nouvelles machines, ou que plus aucun programmeur ne se risquera à travailler plusieurs années sur un moteur de jeu. Espérons que cela ne vienne pas trop vite.
Haut de la page
Pas de Bel Atout en réseau

Il n'y aura donc pas de Bel Atout en réseau, c'est une certitude. Parce que c'est tout à fait un autre univers, un autre produit. Cela n'a rien à voir. Bel Atout doit rester dans son domaine et continuer à proposer un certain type d'utilisation de l'ordinateur pour jouer aux cartes. Nous devons militer contre l'appauvrissement de l'utilisation des ordinateurs, appauvrissement qui est en train de se faire au nom de la rentabilité. Si demain il n'y a plus de logiciels comme Bel Atout pour jouer à la Belote, beaucoup iront jouer sur les sites de jeux en réseau. Mais d'autres ne joueront plus. Il y aura donc une perte, une perte de choix et une perte de liberté.

Alors, Bel Atout doit être amélioré, je suis le premier à le dire, pour nous donner encore plus de plaisir à jouer avec ses joueurs dont l'intelligence est à la fois si artificielle et si proche de nous. Mais arrêtons de nous laisser manipuler, sans réfléchir, par les grands courants de la mode et du progrès technologique. "Allez ! Ça serait super de jouer avec Bel Atout en réseau !". Non, ça ne serait pas super. Ça serait triste.

Retour au sommaire

  -  Accueil  -  Sommaire  - Haut de la page