Vincent Brévart
Vincent Brévart

Accueil

Maladie de Huntington

Logiciels
Belote

Bridge

Président

Whist

Hors Windows
Mac OS X

Linux

Informations utiles
Règles du jeu

Questions fréquentes

Battage des cartes

Coin Animateurs

Haut de la page

 

  Questions fréquentes

  Sommaire / Pourquoi Nord joue-t-il mieux à la comparaison ?

Page précédente  Page suivante
Pourquoi Nord joue-t-il mieux à la comparaison ?
__________
Bas de la page

C'est peut-être le point le plus difficile à comprendre pour les nouveaux utilisateurs qui découvrent Bel Atout. Pourquoi Nord joue-t-il si mal avec l'utilisateur en Sud, alors qu'il semble faire beaucoup moins de fautes à la comparaison, quand c'est l'ordinateur qui contrôle la main de Sud ? De plus, Est et Ouest, censés être contrôlés par le même moteur de jeu, paraissent faire eux aussi bien moins d'erreurs. La seule explication qui vient alors à l'esprit de ces utilisateurs mécontents est : Nord fait exprès de mal jouer pour les faire perdre. C'est logique.

C'est logique, et pourtant c'est faux. C'est faux parce qu'il y a d'abord une règle facile à comprendre et à vérifier dans Bel Atout :

Pour une même donne, si les enchères (pas seulement le contrat final, mais toute la séquence d'enchères) se sont déroulées de la même manière; si les annonces de combinaisons (tierces, etc.) et les annonces de belote et rebelote ont été faites à l'identique; si le jeu de la carte est équivalent à la carte près, alors les décisions de chacun des joueurs (enchère et carte) sont rigoureusement les mêmes.

C'est normal. Le moteur de jeu utilise la séquence d'enchères et les cartes jouées pour faire ses analyses et prendre ses décisions. Si toutes ces données sont identiques, les décisions prises seront les mêmes. Il y a eu dans des versions lointaines des bugs de programmation (dont je suis seul fautif) provoquant des variations en rejouant une donne. Cela ne doit plus arriver, mais si c'était le cas, il faudrait sauvegarder la donne (voir plus loin) et me l'envoyer, pour que je corrige immédiatement le problème.

Les fautes de Nord provoquées par l'utilisateur

La conséquence de cette règle est peut-être inattendue pour certains utilisateurs, mais elle est pourtant réelle : la moindre variation dans les enchères ou le jeu de la carte peut modifier totalement la façon de jouer de Nord. Ces variations dans le jeu de Nord, parfois bénéfiques mais souvent coûteuses en points, sont donc provoquées par l'utilisateur, souvent à son insu. Voici quelques exemples fréquents :

  1. L'utilisateur a oublié d'annoncer une tierce

    A partir du niveau 3, les joueurs machine sont capables par déduction logique de localiser des annonces faites mais non montrées. Ils peuvent aussi déduire d'une absence d'annonce que certaines cartes ne sont pas chez un joueur. Oublier une annonce peut donc avoir des conséquences importantes (parfois heureuses, mais parfois aussi malheureuses).

  2. L'utilisateur a joué une Dame à la place d'un Roi

    Quand un joueur charge sur son partenaire avec une bonne probabilité de gagner la levée, mettre la Dame nie avoir le Roi. Si l'utilisateur s'est trompé de carte et a mis la Dame avec Roi-Dame, son partenaire pensera qu'il n'a pas le Roi. Ce Roi sera alors supposé être dans une autre main (celle d'un adversaire), modifiant probablement la suite du coup.

  3. L'utilisateur a joué un 8 à la place d'un 7 !

    Incroyable mais vrai, cela peut tout changer ! Avec plusieurs petites cartes (7 et 8 par exemple), les joueurs machine qui jouent sur une levée adverse choisissent aléatoirement le 7 ou le 8, pour ne pas donner d'indication. S'ils jouaient toujours la plus petite, on pourrait deviner en voyant un 8 que le joueur n'a pas le 7. Ce jeu aléatoire est une bonne technique de défense. Mais sur les levées gagnées par leur partenaire, c'est l'inverse qu'ils font. Ils mettent la plus petite, car dans ce cas ils doivent donner le maximum d'informations à leur partenaire, puisque c'est lui qui va repartir au pli suivant. Ainsi, mettre le 8 niera le 7. Un joueur devant charger sur son partenaire, et qui joue le 9 d'une couleur non atout, nie toute carte à points, et toute carte inférieure. En général, il coupe ensuite. Si l'utilisateur n'applique pas cette convention, il trompe son partenaire qui va ensuite jouer différemment.

  4. L'utilisateur n'a pas joué atout

    Dans de nombreux cas, le partenaire du preneur qui peut avoir confiance dans la couleur d'atout de son partenaire, doit jouer atout dès qu'il prend la main (sauf si son partenaire en a déjà joué, bien sûr). Ne pas en jouer indique alors souvent que le joueur n'a pas d'atout (ou le 9 sec si c'est possible). Ce sera lourd de conséquences pour le preneur, qui va probablement jouer la suite du coup d'une façon très différente, puisqu'il imagine que tous les atouts qu'il n'a pas sont chez l'adversaire.

    Haut de la page
    Spécial belote coinchée - Attention les oreilles !

  5. L'utilisateur a passé sur l'enchère de son partenaire

    Nord a annoncé 110 et lui a demandé ses As. L'utilisateur, sans doute par prudence, a préféré passer. Nord en a conclu que Sud n'avait pas d'As. Il joue comme il peut pour essayer de gagner quand même son contrat. L'utilisateur fulmine. Il avait 2 As et un 10, il a fait plusieurs appels, il y avait un magnifique capot dans la ligne, pourquoi Nord n'a-t-il pas joué Trèfle ?! En plus, à la comparaison, Nord-Sud font capot. C'est scandaleux !

    Non, c'est normal. Il ne fallait pas passer sur le 110 du partenaire.

  6. L'utilisateur a annoncé le 9 d'atout alors qu'il ne l'a pas

    Nord a annoncé 100 pour montrer un gros atout quatrième et demander un gros atout en complément. L'utilisateur, qui a un As, a cru bon d'annoncer 110. Nord en a déduit que Sud avait le 9 d'atout sans aucun As à côté. Il entame petit atout vers le 9, vu qu'il n'a que le Valet sans l'As, et qu'il espère ainsi prendre l'As adverse s'il est second. Patatras ! Le 9 sec adverse se fait et Nord-Sud sont dedans. Et à la comparaison, Nord joue correctement son Valet d'atout. Révoltant ! Ce programme ne devrait même pas être sur Internet ! C'est une honte, Monsieur !

    Non, c'est juste une petit faute d'enchère de l'utilisateur.

  7. L'utilisateur a annoncé 2 As alors qu'il ne les a pas

    Sud a ouvert de 80 avec un Valet troisième et une main faible. C'est concevable, sauf que dans le système Régina, un 80 promet 2 As. Nord, qui a une main magnifique compte tenu des deux As de son partenaire, saute directement au capot dans sa meilleure couleur. Catastrophe ! Le capot est infaisable. Mais il est malade, ce Nord ! En plus, à la comparaison, Nord-Sud gagne un bon contrat. C'est quoi, ce programme de tricheurs ?!

    C'est juste des joueurs qui utilisent et font confiance à un système d'enchères. Ce qui est classique à la belote coinchée. Un bon joueur doit pouvoir s'adapter à un système différent du sien.

  8. L'utilisateur a passé sur un 170 de son partenaire

    La séquence d'enchères a été tout à fait normale, jusqu'au moment où Nord a annoncé 170. Qu'est-ce que c'est que ça, il est fou, ce Nord ?! Bon, Sud a passé. Il entame atout, et malgré tous ses efforts, son équipe ne parvient pas à faire le contrat. A la comparaison, Nord-Sud annoncent 250 et le font ! Qu'est-ce que c'est que ça ? Défaut de conception ! Revoyez votre copie, Monsieur ! Même pour un programme gratuit, ce n'est pas acceptable ! Jamais je ne conseillerai un tel programme !

    Dommage. Le 170 demandait simplement à Sud d'annoncer 250, et d'entamer ses deux As, avant de jouer atout. Pour Nord, c'était la seule façon de faire le capot (il n'a pas de communication vers les 2 As). Ah, quel plaisir de réussir de tels coups !

Comme on le voit, c'est surtout à la belote coinchée que les fautes de Nord sont les plus nombreuses, et qu'elles donnent lieu aux messages les plus virulents. Je reçois parfois de vrais messages d'insultes qui me font presque regretter tout le travail que je fais. Heureusement qu'ils n'ont rien payé, ces braves gens. Ils seraient capables de m'attaquer en justice... Mais bon, je passe finalement sur ces quelques cas rares. Depuis l'année 2000, date de sortie de la première version de Bel Atout, sur les 800 000 téléchargements qui ont déjà eu lieu, ces utilisateurs indélicats sont somme toute très peu nombreux. Et plus le programme est populaire, plus je m'expose à des réactions de ce type. Il y en aura toujours.

Haut de la page
L'aide aux enchères

Pourtant, tout est fait pour aider l'utilisateur. A la belote coinchée, le système Régina n'est pas réservé aux seuls joueurs machine, qui l'utiliseraient en cachette, sans donner à l'utilisateur les moyens de le comprendre et de l'utiliser. Vous avez d'abord les pages d'aide (menu Aide / La belote coinchée / Le système Régina), qui décrivent à la fois le résumé du système (4 ouvertures importantes), et toutes les enchères dans le détail. Et puis, il y a surtout les info-bulles qui vous évitent d'avoir à apprendre quoi que ce soit, et qui vous donnent à chaque instant toutes les informations nécessaires :

Info-bulle de la boîte d'enchères

Info-bulle du tapis

Quand Nord fait une enchère curieuse (170 par exemple), il ne faut pas crier au fou. Il faut lui faire confiance et essayer de comprendre son enchère. C'est par l'info-bulle qu'on peut alors connaître la signification de son enchère et savoir ce qu'elle demande comme réponse (ou comme action particulière à l'entame). Et même si dans le cours du jeu on a passé un peu vite sur ce 170 conventionnel, quand à la comparaison l'équipe Nord-Sud annonce 250 et réussit un splendide capot, on doit s'interroger au lieu d'accuser la machine de tricherie. Il y a certainement quelque chose qui nous a échappé et qu'on n'a pas su faire.

Si malgré les info-bulles vous ne comprenez toujours pas une décision d'enchère, il vous suffit de sauvegarder la donne par le bouton Enregistrer la donne sous, et de m'envoyer le fichier attaché à un message, avec un petit mot gentil du style : "Je ne comprends pas pourquoi telle ou telle chose". Je me ferai un plaisir d'y répondre et de vous donner les explications qui vous manquent. Vous êtes heureusement très nombreux à l'avoir déjà fait.

On voit que c'est la comparaison qui va permettre à l'utilisateur de peu à peu s'adapter aux conventions de jeu de Nord, tant aux enchères qu'au jeu de la carte. Les différences de décision sautent alors aux yeux, et en prenant juste le temps d'étudier le jeu de Nord (l'explication de ses décisions et l'info-bulle de ses enchères), on finit par comprendre que le mauvais résultat qu'on a obtenu provient uniquement d'une mésentente avec Nord. Oui, un très bon joueur peut avoir un pourcentage de gain inférieur à 50%, s'il ne cherche pas à comprendre le jeu de Nord, s'il peste et s'énerve contre lui, et si finalement il ne joue pas à son réel niveau.

Ah, pauvre Nord, il en entendrait, des horreurs, s'il pouvait entendre ! Il n'est pas le seul, d'ailleurs. Est et Ouest aussi en prennent pour leur grade, puisqu'ils sont très souvent traités de vulgaires tricheurs. Ce qui nous amène naturellement à la question suivante :

Question suivante :

Comment prouver qu'Est et Ouest ne trichent pas ?

  -  Accueil  -  Sommaire  - Haut de la page